PRIX PAPIER
10,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
6,99 En Stock
Partager :
PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
10,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
6,99
En Stock

DÉTAILS DU LIVRE

Editions du Panthéon Date de publication : 13/01/2017
French Dimensions : 13,3 x 20,3 mm
Nombre de pages : 80
Collection : Essai
ISBN : 978-2-7547-3504-9

La fonction maternelle et sa relation initiale avec l’ordre et le noos

« Je me sens être dans le temps et l’espace, c’est-à-dire je m’intuitionne, selon Kant, et je me projette à l’autre pour capter son essentialité. C’est le noos.
La fonction maternelle de l’accueil permet de sentir le temps et l’espace dès la naissance avant la conceptualisation et, simultanément de se sentir sans épuiser son existence avant d’ouvrir à l’évolution. »

Déesse mère, génitrice ou nourricière, la femme a toujours été une référence centrale dans l’histoire de nos civilisations. Facteur clé, la fonction maternelle fait naître des idées et des inventions chez les hommes, et devient symbolique. Mais quel est son rapport avec le noos, la compréhension avant la conceptualisation ?

Selon l’auteur, le noos relève du pressentiment, celui de « capter l’essentiel », en relation intime avec la mère, vers qui l’on se projette initialement. La mère donne le rythme et l’essence de l’existence dans son ouverture, car elle indique l’ordre naturel qui contient la richesse de l’incalculable et l’inéluctable de la nature.

AVIS DE L'ÉDITEUR

De tous temps, la femme a toujours été essentielle à travers les religions, ainsi qu'au sein des mythologies celtes, grecques, égyptiennes, nordiques, indiennes, juives et chrétiennes. En proposant une rapprochement entre ce rôle clef de la mère et le noos, Efi Papavassilopoulou nous livre un essai inédit et abouti.

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
10,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
6,99
En Stock

AVIS DES LECTEURS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *