Thème : Histoire : Afrique

Kankurang, Kô, Wato-Sita !

« La devise de notre armée nation vient de : « Tira – Maghan » (= roi guerrier) TRAORE roi du NGabou ; dont le Leitmotiv était : “ On me tue ; on ne me déshonore pas ! ” »

Venu du tréfonds des âges, au Mandé (actuel Mali), le Kankurang est un masque d’initiation de la Sénégambie dont le rituel est classé patrimoine culturel immatériel mondial par l’UNESCO. Symbole protecteur des mandingues, un peuple d’Afrique de l’Ouest appartenant aux peuples Mandés, il est incarné de nos jours par un jeune garçon initié. À la façon d’un masque fait de fibres d’écorces d’orme, sa tenue couvre tout son corps de la tête aux pieds. À travers la présentation de cet aspect essentiel du patrimoine collectif sénégambien, Cheikh Amala Traore entend relater l’Histoire du Sénégal et du Mali, avant, pendant et après le colonialisme. Désireux de rappeler à son peuple leurs origines, il use du Kankurang en sa qualité d’arbitre pour sortir du mutisme.