« Enfant, la parole des sentiments fut l’écriture ». Ainsi Marie-Hélène Vignal décrit-elle sa passion pour les mots. La musique fait également partie de son univers.

DE L'AUTEUR
PRIX PAPIER
13,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
9,99 En Stock

Rencontre avec... Marie-Hélène Vignal

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Mon livre raconte des histoires de couples, des couples du hasard, du moment, mais aussi des histoires de couples qui durent. Les personnages des couples unis sur la durée peuvent s’éloigner, se perdre, se perdre de vue. On trouve dans mon livre des thèmes comme le hasard, la perte, mais on se retrouve souvent, par le fruit du hasard ou d’une décision concertée. Les personnages ont plutôt une âme d’artiste et même une vraie nature d’artiste. Certains écrivent des poèmes, des pièces de théâtre. D’autres composent, dessinent, avec pour beaucoup une vraie fascination pour les œuvres d’art qui peut les rapprocher pour former le couple du moment, au présent. L’intensité, au cœur de la rencontre, est présente dans un climat de confidences teinté d’émotions, un peu onirique, avec des contemplatifs qui peuvent se laisser aller à des débordements du cœur et de l’âme. Mon récit recèle des voluptés sensorielles et même gustatives avec un personnage, Chef de cuisine, qui confectionne des mets de choix destiné à une clientèle mais aussi des desserts de princesse pour la femme qu’il aime. Le ton des pièces de théâtre est tantôt léger, un ton de comédie avec des calembours, retournements de situation, du mouvement, tantôt le ton est plus poétique et parfois grave. La gravité de la vie qui interroge sur le rire qui peut, à mes yeux, toujours se faire une belle place au théâtre mais j’apprécie un théâtre qui donne à penser, à réfléchir, qui offre un regard, une vision élargie, approfondie et nuancée de notre monde.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

L’amour, avant tout, mais aussi l’émotion artistique, les promenades.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

« Les rêveries du promeneur solitaire » de Jean-Jacques Rousseau.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Exaltée, débordante et philosophe.

5. Quelle est votre citation favorite ?

« Le monde de la réalité a ses limites ; le monde de l’imagination est sans frontières. » de Jean-Jacques Rousseau.

6. Quel est votre mot préféré ?

Inspiration.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Je n’ai pas de rituel. J’écris un peu partout, dans les transports, les lieux où les gens se retrouvent chaleureusement pour se restaurer ou prendre un verre. J’écris quand l’inspiration vient ou un peu plus tard, avec un vrai travail de mémoire. J’ai des cahiers et carnets un peu partout chez moi. Le clavier de l’ordinateur est vraiment l’étape pour finaliser le travail.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Pour son écriture poétique et inspiré par ce thème inépuisable et inépuisé de l’amour et du couple, « Tous les matins de l’amour… » de Jacques Salomé.

9. Stylo ou clavier ?

Stylo et clavier.

10. Le mot de la fin ?

Un grand merci à mon éditeur qui m’accompagne avec finesse, douceur et une belle énergie, sur le chemin vers un lectorat.