Nakouty Lya Kely révèle ses convictions sur l’intégration et la manipulation d’un système politique archaïque. C’est avec vigueur qu’elle nous livre un premier témoignage touchant pour donner l’envie de dire NON et trouver la force d’agir.

DE L'AUTEUR
PRIX PAPIER
17,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
9,99 En Stock

Rencontre avec... Nakouty Lya Kely

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Mon livre est une longue interrogation de l’intégration comme une injonction qui au fil du temps qui désintègre l’être de sa culture mère.

Celle vécue en Europe donne l’impression de se dissimuler derrière de faux habits.

L’objet de mon livre est d’encourager les africains à retourner chez nous ; se battre pour nos libertés et construire notre propre identité afin de compter parmi les nations libres.

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Je tire mon inspiration des actualités politiques et économiques africaines, de mes expériences personnelles et des livres.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

« Quand on refuse on dit non », Ahmadou Kourouma.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Courage, persévérance, partage.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Le plus grand gain est de donner aux autres. La plus grande perte est de recevoir sans gratitude.

6. Quel est votre mot préféré ?

Transmission. Parce que pour moi, la transmission est l’essence, étant donné que chacun de nous a une partition définie à jouer et devra s’en aller. La transmission permet de perpétuer nos traces sur cette terre.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Ecrire dans mon jardin, à la lumière naturelle, en contemplant la nature.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

« En attendant le vote des bêtes sauvages », Ahmadou Kourouma.

9. Stylo ou clavier ?

Clavier.

10. Le mot de la fin ?

Si nous, êtres humains, étions moins méprisants, l’humanité se porterait beaucoup mieux.