Chambre 55

« Ils m’ont attaché, car ils me trouvaient agressif. Je suis agressif, mais je ne veux pas être traité comme un animal. Enragé, mais pas au point d’être piqué. C’est contraire à la loi. Dans quelques jours pourtant, s’il n’y a aucune amélioration de mon état, je ne serais pas surpris qu’ils me débranchent. »

Sédaté, intubé et le corps rongé par l’alcoolisme, Noah aimerait que son esprit soit lui aussi anesthésié. Mais il doit se résoudre à faire face à ses souvenirs. En un chassé-croisé entre délire médicamenteux et lucidité grinçante, il imagine le livre de sa vie. Ses monologues intérieurs, modèles d’ironie et de drôlerie méchante, disent ce que fut le terreau de sa relation avec les autres : le sarcasme et l’insulte.
Paradoxalement, sa fille Ella l’accompagne, lui, le père destructeur. Remontant à la source de la douleur, le récit nous projette dans les années 60 lorsque l’enfance de Noah s’est fracassée, au décès de son père.
La fin de vie et son cortège d’indignités sont là, dans ce roman uppercut qui entrecroise les thèmes du pardon, de l’euthanasie et de l’addiction. Pour échapper à sa souffrance, à quelle tentation sommes-nous prêts à succomber ?

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
13,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock

L'AUTEUR :

La lecture des « Mots » de Sartre a été déterminante dans l’univers de Sam Khoury. Le plaisir de la lecture est devenu alors envie d’écrire. Auscultant l’âme humaine, Sam Khoury en révèle les secrets, tendres ou inavouables, délicats ou amers, d’une plume aussi précise que virtuose.

AVIS DE L'ÉDITEUR

Aigre et drôle. Tel est le roman de Sam Khoury, qui sans l'ombre d'un doute, nous saisit et nous transporte.

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
13,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
AVIS DES LECTEURS

7 commentaires sur “Chambre 55

  1. Gorvitz Caroline le

    Ce roman m’a provoqué beaucoup d’émotions. J’ai ri et pleuré. Je n’ai pas souvent lu de livre de ce type.
    Il est dans un certain sens osé car l’auteur n’hésite pas à dévoiler des sentiments parfois cruels.
    A la fin de la lecture, je n’étais capable de dire si j’aimais ou si je détestais le personnage de Noah.
    Je lu le roman d’une traite. ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivée.
    Je recommande !

    Répondre
  2. Catherine Legendre le

    J’ai ri, j’ai pleuré aussi, j’ai compatis, je me suis énervée … bref, 140 pages qui chamboulent et dont on ne sort pas facilement. Bravo Sam ! N’hésitez pas une seconde à vous plonger dans le monde intérieur de Noah, émotions garanties…

    Répondre
  3. Iness le

    Ce roman a été écrit par ma tante je l’ai forcément aimé 😉
    De façon objective, je partage les commentaires précédents.
    J’ai vécu énormèment d’émotions en le lisant. Je sais qu’il y a certains élèments autobiographiques et peut être que ça doit décupler les émotions. Je ne sais pas.
    J’ai aimé rire et pleurer à la fois. Merci !

    Répondre
  4. Sebastien le

    Chambre 55 n’est pas qu’un voyage dans les pensées de Noah, c’est aussi un voyage dans votre passé et il réveillera sans nul doute des émotions enfuis en vous et dont la force des mots de cette jeune écrivaine feront ressortir. Entre humour et moments intenses ce roman parle de la solitude face à la mort de ceux qui partent mais aussi de ceux qui restent et de la force du passé dans la construction de tout un chacun. Habilement écrit Sam Khoury vous touchera à coup sûr avec son premier roman.

    Répondre
  5. Corinne le

    Chambre 55 : celle où est Noah, un homme en fin de vie, le corps ravagé par l’alcool. Celle où Ella vient voir et soutenir un père destructeur, cynique, agressif et ironique. Celle où le lecteur va découvrir des souvenirs et des états d’âme.
    Un roman pour moi difficile à chroniquer.
    Je ne sais pas trop ce que je ressens envers Noah, si je compatis ou si je le « déteste ». Un peu des deux probablement. Ce qui est certain, c’est qu’on ressent toute une palette d’émotions et que les sentiments sont mis à nu, sans fard aucun.
    On réfléchit aussi sur la mort, l’euthanasie, sur les rapports avec autrui, sur le pardon.
    Ce livre est court, alors autant vous dire que c’est intense ! C’est une histoire prenante et émouvante, avec des touches d’humour, des situations réalistes assez difficiles parfois. Un livre vrai et humain, dont on ne ressort pas vraiment indemne.
    Sam a une plume très agréable à lire. Elle sait trouver les mots justes, ceux qui frappent. Dire que j’ai passé un bon moment de lecture ne me parait pas adéquat avec le sujet du livre. Pourtant c’est un ouvrage que l’on a du mal à lâcher. Un livre poignant, qui ne laisse pas indifférent.

    Répondre
  6. F.K. le

    J’ai lu ce roman en début d’année 2022.
    J’ai beaucoup apprécié la justesse des personnages qui m’a touchée.
    Au cinéma, comme en littérature, c’est ce qui m’importe le plus : la justesse des émotions et de la psychologie des personnages.
    Merci pour cette lecture nouvelle !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager :
PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
13,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
DÉTAILS DU LIVRE
Editions du Panthéon Date de publication : 22/02/2022
French Dimensions : 13,3 x 20,3 mm
Nombre de pages : 144
Collection : Roman
ISBN : 978-2-7547-5810-9
THÈMES

Romans

MOTS CLÉS

filiation, souvenirs, pardon, euthanasie, addiction, ironie, fin de vie, années 60, présent