La bête

« C’est le silence qui me tire du sommeil. Un silence écrasant. Ça m’arrive assez souvent. De la même manière qu’un bruit soudain qui rompt un silence jusqu’alors persistant peut m’éveiller  ; un silence soudain peut avoir le même effet lorsqu’il brise une succession de bruits.
Mais ce silence est singulier, bien différent des autres. Tous les bruits habituels de la nuit qui avaient une signification se sont éteints les uns après les autres, avalés par ce silence profond. »

Errant sur le fil fragile qui distingue l’onirisme de la réalité, Nadja Adamskaïa nous embarque avec elle dans son imaginaire à la fois sombre et flamboyant. Un récit nourri de rêves vivants, vivaces, de virées dans l’espace-temps qui la tourmentent et la renvoient à l’enfant qu’elle avait été, innocente et sans défense. Armée de ses blessures et de ses souvenirs ressuscités, Nadja Adamskaïa nous attire à travers ses voyages dans l’inconscience pour rattraper le temps. La femme qu’elle est devenue retranscrit là l’atroce obscurité au goût du réel, pour aider l’enfant qu’elle veut sauver des enfers.
À quel moment de son récit, ce fil fin qui la tenait en équilibre s’est-il brisé ? Sauriez-vous le distinguer ?
Rêve ou réalité, jusqu’où la folie de l’inspiration peut-elle nous mener ?

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
26,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
12,99
En Stock

L'AUTEUR :

Écrire comme l’on respire, tel un instinct de survie, une pulsion inconsciente. C’est cette force et la richesse de ses émotions qui portent Nadja Adamskaïa à travers ses écrits.

AVIS DE L'ÉDITEUR

Nadja Adamskaïa dévoile un univers mystérieux et hypnotisant qui nous entraîne entre rêve et réalité... envoûtant !

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
26,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
12,99
En Stock
AVIS DES LECTEURS

2 commentaires sur “La bête

  1. RJM le

    Cela fait longtemps que je n’ai pas été transporté avec une telle force par un livre. Pas depuis Le meurtre du commandeur de Murakami. Comme Murakami, Nadja Adamskaïa nous entraîne dans son monde, à la frontière de la réalité et de l’onirisme. Ses rêves sont un maelstrom de sentiments puissants, une quête de rédemption pour refermer des blessures que l’on pense indélébiles. La puissance des mots fait de ce livre un véritable projecteur d’images animées, d’une précision cinématographique.
    Un chef d’oeuvre à mon humble avis.

    Répondre
  2. RJM le

    Je pense que depuis Le meurtre du Commandeur de Murakami, aucun livre ne m’a touché au coeur comme La Bête de Nadja Adamskaïa.
    Comme Murakami, elle nous attire dans son âme, entre réalité et onirisme. Et là, Nadja Adamskaïa réveille en nous un maelstrom de sentiments profonds, d’une puissance insoupçonnée, ses mots, d’une précision rare ont le pouvoir de générer des images d’une précision cinématographique. Cette plongée dans un esprit qui se met à nu, en quête d’une rédemption, cette introspection pour refermer des blessures béantes a été un plaisir indicible pour moi, un grand moment de lecture.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Partager :
PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
26,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
12,99
En Stock
DÉTAILS DU LIVRE
Editions du Panthéon Date de publication : 14/12/2021
French Dimensions : 14 x 22,5 mm
Nombre de pages : 448
Collection : Roman
ISBN : 978-2-7547-5654-9
THÈMES

Romans

MOTS CLÉS

cauchemar, rêve, onirisme, imaginaire, obscurité, sombre, noir, roman, peur, angoisse