Thème : psychologie

La dépendance à l’alcool : l’art-thérapie au cœur du dépassement

« On ne combat pas l’addiction ou la dépendance, on « capitule » devant elles. N’oublions pas qu’elles sont toujours plus fortes que nous : psychiquement et physiquement.
Elles gagnent toujours.
L’acte symbolique permet de matérialiser concrètement ces comportements impalpables. C’est en pratiquant régulièrement ces actes – et malheureusement, pour beaucoup de personnes addictives : à vie – que le lien à la substance se réduit, se déplace, se transforme, et se sublime.
C’est la reconstruction.
Réparer, reconstruire, créer, méditer : prendre soin de soi. »

L’addiction alcoolique, une maladie encore sous-estimée, entraîne sa victime dans le cercle infernal de la solitude et de la dépression. À travers ces pages, l’auteure fait part de son expérience, sans fard, et nous confie que l’espoir est là, bien vivant, recroquevillé dans un coin. En acceptant aide et accompagnement thérapeutique, on peut trouver la force de le laisser se déployer pour enfin quitter l’enfer.

Planète healthy girl

« Nous tentons de parcourir l’espace, nous rêvons au-delà de notre planète, alors que l’espace que nous devons conquérir est notre Espace Intérieur. Notre imagination peut nous plonger à l’intérieur de cette Merveille qu’est notre corps, à commencer par la cellule, c’est elle qui nous maintient en vie, qui prend soin de nous en se régénérant encore et encore. »

« Un esprit sain dans un corps sain » : l’adage est bien connu et pour atteindre ce Graal personnel, l’auteur partage avec nous son mode de vie basé sur une alimentation équilibrée et une attention particulière accordée à soi-même et à son environnement. Dans ce guide bien-être émaillé de spiritualité, le lecteur trouvera des conseils d’alimentation, de sport et de philosophie à appliquer facilement au quotidien afin de s’engager sur un chemin plus proche de la nature.

La chirurgie du bonheur

« Je n’étais pas plate, mais ma poitrine ne me correspondait pas. Le corps que j’ai aujourd’hui, c’est “ mon ” corps. Le corps que j’avais autrefois, avant l’intervention, n’était pas “ le mien ”. Et même quand je regarde d’anciennes photos, ce n’est pas moi, ce n’est pas mon corps que je vois. »

Injustement pointée du doigt, la chirurgie esthétique est encore régulièrement décriée par les médias. Pourtant, dans notre société où le culte de l’image et la course à l’éternelle jeunesse sont incontournables, le rapport à soi est souvent conflictuel et le recours aux actes esthétiques de plus en plus fréquent. Mais cette pratique ne sert-elle qu’à embellir le corps ?
Pour réhabiliter le bien-fondé de la chirurgie esthétique, Éric Plot et Frédérique Flamand nous en décrivent les bienfaits. En s’appuyant notamment sur des témoignages et de véritables histoires de vie de patientes opérées, ils démontrent qu’une vision de soi positive est un des piliers de l’estime de soi. Avec ce livre, les auteurs prouvent que la chirurgie esthétique peut aussi être source de bonheur…