PRIX PAPIER
13,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
9,99 En Stock
Partager :
PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
13,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
DÉTAILS DU LIVRE
Editions du Panthéon Date de publication : 22/12/2016
French Dimensions : 13,3 x 20,3 mm
Nombre de pages : 144
Collection : Théâtre
ISBN : 978-2-7547-3470-7

La Mort de la Poupée suivie de Bobok

La Fille : Je veux savoir si la mort de ma poupée l’affecte d’une manière ou d’une autre.
La Femme : Elle veut savoir si la mort de la poupée t’affecte ?
L’Homme : Stupide comme question ! Qu’est-ce que la mort d’une poupée ? Il en meurt chaque jour et personne ne s’en émeut ! Au Moyen Âge, elles mouraient bien plus jeunes.

Un dimanche matin comme un autre, dans la cuisine d’une maison quelque part en campagne, un cri retentit. Qui a tué la poupée ?

Liés par une sourde violence et pourtant incapables de communiquer entre eux, la mère, le père, la fille et le grand-père s’enferment dans un simulacre de procès, véritable huis clos anxiogène et infernal. Ce sont les années 60 et le souvenir de la guerre rôde, toujours très présent. Mais à ce propos, la guerre est-elle vraiment finie ? Le fils qui y était parti il y a bien longtemps a prévenu qu’il en reviendrait ce dimanche. Il faudra pourtant bien trouver le meurtrier avant son retour afin qu’il ne se rende compte de rien.
Mais, au fait… Peut-on assassiner une poupée ?

Bobok est un long monologue théâtral adapté librement d’une nouvelle de Dostoïevski. La scène se passe dans un cimetière où il arrive que parfois les morts parlent encore entre eux, le temps de leur décomposition.

L'AUTEUR :

Jean-Paul Rosart, journaliste et auteur dramatique, a écrit sept pièces dont cinq créées et jouées au Festival off d’Avignon, parmi lesquelles La mort de Gaspard Hauser et Les deux Charlotte ( Corday et Robespierre) ; et deux représentées dans des cafés-théâtre à Paris, dont Bobok. Il est par ailleurs l’auteur d’un roman Le Roi bissextile et d’un ouvrage L’Entreprise et les médias.

AVIS DE L'ÉDITEUR

Intemporelles : voilà qui qualifie d'emblée de jeux ces deux pièces de théâtre, sorties de leur torpeur. Mais nous irons encore plus loin : non contents de réveiller ces belles endormies, force est de constater qu'elles sont, à l'instar des autres oeuvres de Jean-Paul Rosart, d'une finesse sertie d'intelligence, brillantes d'actualité. Reste à savoir, maintenant, qui a tué la poupée...

DU MÊME AUTEUR

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
13,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
AVIS DES LECTEURS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *