Médecin, psychiatre des hôpitaux et psychanalyste, Efi Papavassilopoulou a déjà publié dans plusieurs revues scientifiques. Sa démarche est influencée par les travaux de Freud, Lacan, ainsi que par la lecture d’Aristote, Platon ou encore Heidegger.

DE L'AUTEUR
PRIX PAPIER
11,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
6,99 En Stock
PRIX PAPIER
10,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
6,99 En Stock
PRIX PAPIER
10,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
6,99 En Stock

Rencontre avec... Efi Papavassilopoulou

1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Dans Le héros, le monstre, la mort, le héros vaincra le monstre mais pas la monstruosité (la manière dont les humains rencontrent le néant). J’utilise le récit mythologique grec (Héraclès, Thésée, etc.).

2. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Les textes de psychanalyse, de philosophie, et bien sûr la mythologie grecque.

3. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Plusieurs livres : surtout Philèbe de Platon, Éthique à Nicomaque d’Aristote, Être et Temps de Heidegger.

4. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Compassion, liberté, prudence.

5. Quelle est votre citation favorite ?

Το γαρ αυτο εστι νοειν τε και ειναι – saisir et être sont la même chose, Parménide.

6. Quel est votre mot préféré ?

Vérité.

7. Quel est votre rituel d’écriture ?

Le matin, avec un crayon.

8. Le livre que vous auriez aimé écrire ?

Les livres qui sont pour moi des références sont inaccessibles à ma possibilité d’écriture.

9. Stylo ou clavier ?

Les deux.

10. Le mot de la fin ?

La vie donne aux valeurs leur importance, et réciproquement.