Maurice Villeneuve a connu une première existence professionnelle d’enseignant avant de gagner le monde des affaires. Il est féru de lecture mais aussi de musique depuis sa plus tendre enfance, au point que sa fille Frédérique dise de lui : « Il calle l’orignal comme il chante l’opéra ». Il est également l’auteur de « Des histoires de gens heureux et de malheureux itou » (Éditions du Panthéon, 2021).

DE L'AUTEUR
PRIX PAPIER
19,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
12,99 En Stock
PRIX PAPIER
19,90 En Stock

PRIX NUMÉRIQUE
12,99 En Stock

Rencontre avec... Maurice Villeneuve

  1. Pouvez-vous nous présenter votre livre ?

Le titre, « Un buffet d’histoires mijotées dans la collectivité », présage de la présentation.

Six récits :

Le premier : votre avion va-t-il au paradis ? On a souvent besoin d’un endroit où se réfugier dans la vie.

Le deuxième : Snowbird, la dernière migration. Comment la pandémie a pu changer les projets de vie de bien des gens.

Le troisième : Les grenouilles qui croassent dans la marre n’empêchent pas l’éléphant de boire. Les problèmes que vivent les familles avec un enfant autiste face à la surdité des autorités.

Le quatrième : B.B.B (Blanc, Bleu, Belge) Une histoire d’émigration et d’amour à trois.

Le cinquième : Donner la parole à un chêne qui fait ses commentaires sur la façon qu’ont les hommes de détruire leur habitat et celui des générations futures.

Le sixième : Naître et apprendre. Réflexion sur les génies et les processus d’apprentissage.

  1. Quel message voulez-vous transmettre au lecteur ?

Comme chaque histoire a un message, je vous donne celui du sixième. L’imagination a plus d’importance que la connaissance. (Albert Einstein)

  1. Quelles sont vos sources d’inspirations ?

Les évènements actuels, le regard des personnes.

  1. Quel est le livre qui vous a donné envie d’écrire ?

Rien que la vie d’Alice Munro.

  1. Si vous deviez vous décrire en trois mots, quels seraient-ils ?

Passionné – solitude – engagé

  1. Quelle est votre citation favorite ?

J’en ai plusieurs. Entre autres, celle qui fait le titre du troisième récit tiré d’un proverbe africain : Les grenouilles qui croassent dans la mare n’empêchent pas l’éléphant de boire.

  1. Quel est votre rituel d’écriture ?

Trois moments par jour, tôt avant midi, au milieu de l’après-midi et la nuit après le premier sommeil.

  1. Quels sont vos projets d’écriture pour l’avenir ?

Un projet de recueil qui est en cours. Le menu sera inspiré des féminicides, de la réconciliation avec les autochtones et que fait la boussole de la vie lorsqu’il faut organiser l’avenir en absence complète de souvenirs.

  1. Comment s’est fait le choix de votre maison d’édition ?

L’accueil, la disponibilité et le pouvoir de diffusion.

  1. Le mot de la fin ?

Autant raconter maintenant parce qu’après c’est trop tard.

Découvrir « Un buffet d’histoires mijotées dans la collectivité » et « Des histoires de gens heureux et de malheureux itou » : https://www.editions-pantheon.fr/?s=maurice+villeneuve