Dans le monde infini des mots

Les compagnons de route

« Le dictionnaire déchiqueté
Gisait abandonné sur un trottoir
Éventré, il exposait au ciel des lignes de mots
Hélas !
On ne peut pas assassiner les mots
Ni les mettre en prison
Ils existent dans l’espace abstrait »

Nut Monegal et Douglas McGuigue nous emportent avec eux dans une nouvelle valse littéraire. Primaux ou ciselés, calmes plats ou endiablés, les poèmes, arrangés à la manière d’un échange épistolaire, font tournoyer ensemble la mélancolie et l’exaltation, la tristesse et la fantaisie. Musical aux oreilles comme aux yeux, nous embarquerons avec eux pour un beau voyage en perspective…
Après « Mémoires Transhumantes et conversations avec Douglas » (Éditions du Panthéon, 2017), Nut Monegal et Douglas McGuigue poursuivent leur compagnonnage littéraire. Mots en échos et tourbillon de sensations font partie de la mélodie si caractéristique de leurs textes.

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
15,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock

LES AUTEURS :


Nut Monegal et Douglas McGuigue poursuivent leur compagnonnage littéraire. Mots en échos et tourbillon de sensations font partie de la mélodie si caractéristique de leurs textes.

AVIS DE L'ÉDITEUR

Un dialogue poétique, dont le rythme endiablé ne laissera personne indifférent !

DU MÊME AUTEUR

DU MÊME AUTEUR

PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
15,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
AVIS DES LECTEURS

3 commentaires sur “Dans le monde infini des mots

  1. pierre kowalewski le

    Joie et la jubilation de faire miroiter de la langue française , au service d’un imaginaire réjouissant et réconfortant.
    Une coauteur hispanophone, qui , malicieusement, se glisserait bien entre René Char et Molière.

    Répondre
  2. Chris le

    Une belle correspondance littérale, poétique, vitale entre les deux auteurs dont les routes parallèles se croisent et s’arrêtent à des carrefours importants de leurs vies. Il y a de l’amour qui coule entre eux.
    Ca commence fort dès le début avec « La liberté de parole » de Nut qui introduit leur compagnonnage.
    Oui Douglas, on continue tant qu’on est vivant et oui, il faut reconstruire sans cesse pour que la voûte tienne, la voûte céleste mais aussi la colonne vertébrale des âmes et des corps meurtris : « Le mot nu ment » est un beau poème sur le départ définitif d’une mère. Déclamer des voyelles pour elle. Se souvenir des gens aimés. L’hymne à Yannick de Nut y répond merveilleusement, une ode aux couleurs et aux mots sur la ligne tracée par son regard. Et les échanges très vivants et vibrants vont se poursuivre entre eux deux.
    Des phrases fortes et engagées » je ne crois pas aux paradis promis des religions ni aux enfers destinés aux transgresseurs de leurs lois ». J’aime les chemins inexplorés de Nut, les fleurs du caniveau, sa caméra intérieure qui déambule dans Paris derrière les fenêtres de la vie!
    Et douglas qui parvient à faire des absents une présence. Allez, je vais m’arrêter avec l’humour qui n’est jamais loin sur son poème de la fesse….la fesse cachée de la lune Douglas? Je vais quitter les paysages de neige et le café de Flore pour d’autres lieux
    Ces poèmes sur la mémoire des êtres, des lieux, des corps sont charnels et font appel à nos cinq sens.
    Merci pour votre cheminement. je rajoute juste que j’aime beaucoup les illustrations sans rien dire de plus pour laisser la surprise à ceux qui découvriront le monde infini de vos mots…

    Répondre
  3. Ballesteros Lopez le

    Je suis entrée DANS LE MONDE INFINI DES MOTS comme on entre dans une aventure. J ai voulu suivre les voix et les pas de ces compagnons de route. LIBERTE DE PAROLE ouvre la marche : cher Doug … on continue…parce que, avant, il y a eu un autre recueil où Nut M. et Douglas G. nous laissent exaltes face à la « transhumance humaine ». Leur passé vient pâturer dans leur présent. Je ne suis pas critique litteraire. Je suis lectrice enthousiaste. J ai aimé LE MOT NU MENT écrit avec tant de sensibilité. Douglas G. nous permet d être temoin de la mort de sa mere et de sa douleur.LE PEINTRE PHILISOPHE est une palette qui crée des jeux de mots avec les couleurs des couchers de soleil. Elle révèle aussi des voix secrètes avec ses poèmes d amour. Mon poème préféré ALCHIMIE qui s acheve avec l election de Bolsonaro est très fort.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager :
PRIX PAPIER :
(PRIX TTC)
15,90
En Stock
PRIX NUMÉRIQUE :
(PRIX TTC)
9,99
En Stock
DÉTAILS DU LIVRE
Editions du Panthéon Date de publication : 29/01/2021
French Dimensions : 13,3 x 20,3 mm
Nombre de pages : 152
Collection : Poésie
ISBN : 978-2-7547-5272-5
MOTS CLÉS

poésie, duo, fantaisie, mélancolie, douceur, amour, joie, lettre, épistolaire, poèmes