Thème : Essais biographiques

Sous le souffle du communisme en Pologne

« Malheureusement, la politique scandaleuse de la noblesse polonaise nonchalante, égoïste et stupide ainsi que les appétits de trois puissances, la Prusse, l’Autriche et la Russie, ont amené aux trois partages du territoire polonais : par conséquent, la Pologne a cessé pratiquement d’exister sur la carte de l’Europe. Elle a retrouvé son indépendance après la Première Guerre mondiale, en 1918. »

Qui mieux que quelqu’un qui l’a vécue personnellement peut raconter l’histoire d’un pays  ?
C’est une promenade dans les rues de la Pologne du XXe  siècle que nous propose ici Barbara Małecka. L’influence soviétique, les querelles entre l’Église et l’État… rien ne semble avoir de prise sur la belle âme polonaise qui toujours se libère, toujours se manifeste.

In Media Res

« À la croisée du temps, mais aussi à la croisée de la vie, à la croisée du genre humain, de la remise en question des structures de base de la société, il nous appartient d’aborder la problématique du devenir. Face aux pouvoirs politiques, médiatiques, aux faiseurs d’opinion, un retour sur les fondamentaux s’impose. »

Fernand Hessel a officié en tant que cardio-réanimateur à la tête de services hospitaliers, publics comme privés. Il a présidé des fondations d’utilité publique, siégé dans les conseils d’administration de la Société Industrielle et de l’université de Haute Alsace ainsi que dans des institutions religieuses. Confronté tant à la réalité des relations humaines contemporaines qu’à l’évolution technologique et économique, il a tiré le fil conducteur de sa vie entre la chape nazie sur l’Europe et la pandémie de Covid-19.

Dialogue avec mon grand-père

Je suis arrivé à la lumière éternelle par le regard attendrissant de ma mère. Je suis arrivé à la compréhension des miens et du lointain par la rhétorique et l’éloquence de mon grand-père.

L’auteur nous emmène en voyage au croisement des cultures africaine et occidentale. Inspiré par les sages métaphores de son grand-père, il déroule le fil de ses interrogations, de sa propre quête d’identité et expose ses réflexions sur le monde qui nous entoure. Dans une approche très humaniste et presque poétique, il met en lumière un dialogue entre les cultures, valorise les différences qui font leur force et leur complémentarité : un petit pas pour l’homme, nécessaire à franchir, vers la tolérance.